La vie au Foyer

L’approche qui préside à la dispensation des soins est par essence interdisciplinaire. Elle résulte du travail permanent d’une équipe de professionnels aux fonctions multiples et de bénévoles formés.

Notre équipe

La conjugaison des compétences, des connaissances, des qualités de chacun et une collaboration coordonnée de tous est indispensable pour soigner et accompagner le patient de façon ajustée.

Notre équipe de coordination

Sophie Leruth
Sophie Leruth
Directrice
Dr Caroline Dangoisse
Dr Caroline Dangoisse
Médecin coordinateur
Karin Marbehant
Karin Marbehant
Infirmière en chef
Kathelyne Hargot
Kathelyne Hargot
Psychologue & Responsable des bénévoles
Florence Plissart
Florence Plissart
Assistante administrative

Une équipe interdisciplinaire

Composée de médecins (Drs C. Dangoisse, E. Thiry et Ph. Robijn), infirmier(e)s (dont l’infirmière en chef, Karin Marbehant), aides-soignant(e)s, cuisinier, personnes en cuisine et à l’entretien, psychologue, assistante sociale, kinésithérapeutes, aides-diététicien(ne)s, ainsi que d’une personne à la comptabilité et au secrétariat.

Une centaine de volontaires

Plus de la moitié d’entre eux se consacrent à l’accompagnement des patients, à l’accueil, à l’organisation des activités du Foyer (brocante, expositions artistiques, activités sportives, ventes diverses, etc.).

D’autres volontaires se partagent l’édition d’une revue trimestrielle, l’entretien du jardin, la composition de montages floraux, l’aide à la cuisine, l’accompagnement spirituel, le suivi de deuil, la couture, la célébration d’hommage aux défunts et les chants, les soins esthétiques, l’aide au secrétariat, la pâtisserie. L’équipe accueille aussi les services d’un clown thérapeutique, d’une volontaire aquarelliste et de musiciens occasionnels.

En savoir plus

La famille et les proches

Notre accompagnement du patient ne peut se concevoir sans donner toute l’importance nécessaire aux aidants proches.

Une attention particulière est dès lors adressée aux familles et aux accompagnants du patient.

La famille et les amis peuvent rendre visite à toute heure de la journée.

Si le patient le souhaite, un proche peut dormir auprès de lui dans sa chambre ou bien dans une « chambre-accompagnant », dans une autre aile du bâtiment.

Les accompagnants ont la possibilité de prendre les repas avec le patient ou l’équipe (sous réservation la veille, à l’accueil).

L’accompagnement des familles dans leur questionnement, dans leur chemin auprès de leur proche malade est une part non négligeable du travail des soignants.

Ils sont l’objet d’une écoute active et bénéficient, s’ils le souhaitent, d’un soutien psychologique ou spirituel, d’une aide administrative ou sociale. Au besoin, des réunions familiales peuvent être organisées autour et avec le patient, permettant ainsi à chacun d’échanger ses questionnements avec l’équipe soignante.

Après le décès, l’équipe invite la famille à participer, en toute liberté, à une « célébration de l’au-revoir » dans la chambre du défunt, le plus souvent dans l’après-midi.

Dans cette démarche d’accompagnement, trois entretiens gratuits avec la psychologue sont possibles pendant le séjour : les trois entretiens concernent les deuils difficiles. A plus long terme, des rencontres peuvent également être proposées avec l’équipe d’accompagnement du deuil.

L’accompagnement du deuil

En proie à des émotions diverses, suite au décès d’un être cher, les proches sont invités à partager ce qui les habite en rencontrant d’autres personnes qui vivent la même perte et traversent les mêmes souffrances.

Un groupe d’entraide accompagné par des animateurs formés au travail de deuil propose :
  • Un lieu pour être écouté
  • Un temps pour partager son vécu et son expérience
  • Un accompagnement pour reconstruire une vie nouvelle riche du passé

Cet espace de parole se tient au Foyer tous les premiers lundis du mois dès 14h45.

Il est suivi d’un goûter.

Chacun(e) est le/la bienvenu(e), à son rythme, sans obligation de présence régulière.

Téléchargez notre dépliant informatif

Téléchargez notre dépliant informatif - Cliquez ici
  • Des ateliers sont également proposés par l’Espace Papillon, dédiés aux enfants et adolescents confrontés au décès d’un proche.

  • Il existe également un atelier, l’Espace Enfants-Ados, destiné aux enfants et adolescents confrontés à la maladie grave d’un proche. Des moments d’échange, de jeux et de parole sont ainsi organisés avec d’autres enfants et adolescents traversant la même situation. L’animation des groupes qui se constituent tout au long de l’année en fonction des demandes est assurée par des psychologues formés spécifiquement à l’accompagnement du deuil.

  • Retrouvez tous les renseignements sur le site web officiel de l’Espace PAD – Parole et Accompagnement du Deuil.

Une journée au Foyer Saint-François

La vie au Foyer est jalonnée d’une multitude de détails, d’attentions qui font la spécificité, l’esprit du lieu.

Le patient est au cœur de nos préoccupations: nous respectons son rythme autant que possible.

Il n’y a pas vraiment d’heure de réveil ni de déjeuner. Nous prenons d’abord soin des patients qui sont éveillés. Parfois, il est nécessaire de commencer par la toilette mais bien souvent nous préférons servir les déjeuners avec les premiers médicaments. L’aide des volontaires est précieuse à ce moment-là.

La matinée se déroule au rythme des soins : toilette au lit ou simplement aide pour une toilette au lavabo.

Si le patient le souhaite et en fonction de l’organisation du travail, nous pouvons l’accompagner pour une douche ou lui donner un bain dans une baignoire adaptée.

À cela s’ajoutent les soins de bouche, la réfection des pansements…

C’est souvent l’heure de la visite du médecin qui examine le patient et adapte les traitements si nécessaire. S’intercale aussi le passage du kinésithérapeute qui aide tant au niveau respiratoire qu’au niveau des mobilisations ou propose un massage relaxant.

Le dîner est servi à 12h en chambre ou à 13h à la salle à manger avec les membres du personnel et les volontaires.

L’après-midi, après une sieste souvent appréciée, c’est généralement le moment des visites bien qu’il n’y ait pas d’heures prévues pour celles-ci; les proches peuvent être là à tout moment. C’est également l’occasion de recevoir des soins du visage ou de mains par un volontaire spécialement formé ou de peindre une aquarelle.

D’autres rencontres peuvent avoir lieu, selon les souhaits ou les besoins du patient, à savoir, le passage de la psychologue, de volontaires de l’équipe d’accompagnement spirituel, de l’assistante sociale… Quand les beaux jours sont là, le patient et sa famille peuvent profiter de la terrasse pour prendre l’air et le soleil. Le cadre fleuri et verdoyant est propice à ces « instants plaisirs ».

Entre 15h et 17h30, les infirmier(e)s prodiguent des soins de confort adaptés (par exemple, un massage avec des huiles essentielles, etc.).

Le souper est pris en chambre dès 17h30. Il est possible de manger au petit salon avec les bénévoles et les soignants.

Le soir venu, c’est le temps de se préparer à la nuit (mise au lit, installation confortable, soin de bouche, etc.).

Tout au long de la journée, en plus du personnel soignant, des volontaires sont présents et disponibles, rendant possible un accompagnement au plus près des besoins de chacun(e).

La nuit, si le sommeil n’est pas toujours au rendez-vous, c’est parfois le moment des confidences ou simplement de la présence.

La décoration florale, l’exposition de peinture dans les couloirs, la visite du chien que l’on n’a plus vu depuis longtemps, la possibilité d’aller faire une petite sortie accompagné(e) d’un volontaire, le passage du clown ou d’un volontaire jouant de la flûte, l’organisation d’une petite fête familiale pour un anniversaire…

Se mêlent tour à tour le rire, les larmes, la joie, la tristesse, l’anxiété, la paix, la douleur, la chaleur humaine… bref un véritable « concentré » de vie.

Le Foyer en images

La diversité des personnes au sein des équipes de la Maison en fait sa richesse. Chacun va à la rencontre de la personne en essayant de respecter au mieux ce qu’elle est et ce qu’elle vit.